2. Le convertisseur

 

2. Le Convertisseur

     Une fois que le courant analogique a été envoyé par le capteur le convertisseur analyse les différentes intensités (qui représentent les photosites) et les codes en données binaire sur un octet (suite de huit bits de valeur 0 ou 1 ce qui représente 256 possibilités). Chaque couleur est définie par trois canaux de couleur (rouge, vert, bleu), sachant qu’il y a 256 possibilités d’intensité pour chaque canal on arrive à 256x256x256=16,8 Millions de couleurs différentes possibles. C’est ce qui est appelé le mode true color ou encore RVB.

     L’oeil humain n’étant capable de distinguer que 2500 couleur différentes l'appareil va compresser les images (de plus cela fait un gain de place dans la memoire). Pour cela il va changer les couleurs spécifiques en couleur plus courantes. Le plus souvent la compression ne provoque pas de grands changements sur la photographie mais si l’on compresse trop on obtient une image faite de très peu de couleurs différentes. Les différents niveaux de compression peuvent être déterminés à l’ avance en sachant que plus le niveau est élevé plus on pourra faire de photo mais la qualité sera de moins en moins bonne. Le format jpeg est celui qui est le plus souvent utilisé pour ces images compressées.


Exemple de compression sur différentes teintes de rouges:

 

Pas de compressions

Compression moyenne

Fortes compression

Blanc

Blanc

Blanc

Rose

Rouge clair

Rouge

Rouge clair

Rouge clair

Rouge

Rouge

Rouge

Rouge

Rouge foncé

Rouge foncé

Rouge

Toutes les couleurs sont conservées

Certaines couleurs sont transformées

La plus part sont rapprochées de leur couleur la plus classique




Il existe aussi un type de compression dite « non-destructive » comme avec le format TIFF mais les images obtenues prennent tout de même beaucoup de place.

 

 

 

 

 


Poursuivre vers C. L'écran LCD

7 votes. Moyenne 1.86 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×