Partie 2 : Tirage photographique argentique d'une pellicule noir et blanc

 

 

PARTIE 2 : Tirage Photo Noir et Blanc

 


      Le tirage photographique est une étape dans le processus de restitution d'une image présente sur une pellicule. Elle permet de transférer l'image sur du papier, à partir d'une pellicule développée en agrandissant l'image originale du négatif.

 

 

I. Le matériel nécessaire ou pratique

 

     Il est bien sûr primordial pour effectuer un tirage photographique sur papier de posséder certains éléments. Tout d'abord, le négatif qui contient l'image sur la pellicule que l'on veut tirer et dont on vient de voir dans la Partie 1 le développement. Une série d'appareils sont ensuite nécessaire :

  -l'agrandisseur qui permet "d'imprimer" l'image négative sur papier. L'agrandisseur permet en outre de calibrer la taille de la photo. Il est muni d'une zone où positionner le film, d'une zone où le papier se pose et où la photo s'imprime, et d'un boîtier pour permettre de régler le temps d'exposition. Le réglage de ce temps est très imortant car une exposition trop courte rendrait la photo trop pâle, et inversment : une exposition trop importante donnerait une photo trop foncée.

  -du papier photo qui est varie selon le type de clichés à imprimer ( couleurs, netteté, ...)

  -des lampes appelés "inactiniques" : ce sont les lampes rouges qui sont très souvent représentatives des laboratoires photos. Leurs lumière ne change pas la qualité de l'image ni celle-ci. Elles sont très utile car sans elle l'opérateur devrait faire toutes les étapes dans le noir complet. sur la surface photosensible des papiers utilisés pour le tirage noir et blanc et par conséquent ne change pas l'image.

 

II. Exposition du papier à la lumière


Cette étape nécessite l'usage de l'agrandisseur, car c'est grâce à celui-ci que le film et le papier sont mis en concordance et que par l'action de la lumière, le papier va imprimer le négatif du film. L'agrandisseur doit être réglé pour que la photo soit de bonne qualité.

Par exemple, la netteté ainsi que les effets de zoom par rapport au négatif initial sont régis par l'objectif de l'agrandisseur (qui est pareil que celui d'un appareil photographique) et le temps d'exposition du papier (réglé par le minuteur).

 

 

 

     Le principe de l'agrandisseur est simple :

-le papier photo (1) est posé sur la zone de l'agrandisseur prévue à cet effet.

-Le film, lui, est glissé dans l'interstice de la "tour" de l'agrandisseur.

-On règle ensuite le temps d'exposition du papier à la lumière par le minuteur (2).

-Enfin la lumière va venir imprégner le papier en passant par le négatif, ce qui va imprimer en grand l'image du film en inversant les couleurs.


     L'image du cliché est sur papier, il ne reste plus qu'à la réveler et à la fixer.

 

Schéma du passage du négatif au papier

 

 

III. Les Bains


On effectue ensuite une série de bains semblables à ceux de la préparation du négatif (Partie 2), soit dans l'ordre (les détails de l'action sont expliqués dans la partie 1) :

-Un bain de révélateur, qui se déroule dans un simple bac rempli de l'agent révélateur. La durée de ce bain est d'environ 3/4 min.

-Un bain de rincage intermédiaire (eau et vinaigre ) qui stoppe l'action du bain précedent

-Un bain de fixateur, qui enlève les ilons Ag+ encore sensibles

-Un bain de lavage final pour rendre la photo "propre".



IV. Le Séchage


Pour que la photo soit apte à être regardé et touché, elle doit passer par une période de séchage. Pour cela les photos à papier plastifié (les plus courantes) peuvent être suspendues par des pinces, mais des pinces spéciales.

 

 

 

Vers la suite : l'appareil photo Reflex

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tirage_photographique

http://photo.stereo.free.fr/photos-2d/photos-2d-principe.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppement_d%27un_film_noir_et_blanc

29 votes. Moyenne 2.24 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site